MAISON DES JEUNES ET DE LA CULTURE ALLAMPS

 

12 rue du Lieutenant Clerc

54112 Allamps

 

La Maison des Jeunes et de la Culture d’Allamps est une association d’éducation populaire régie par la loi du 1er juillet 1901 qui a été créée le 28 janvier 1955 sous la signature de Messieurs Pol BIGEARD et René JOYEUX.

 

Depuis cette date, cette "maison pour tous" a toujours été en fonctionnement.

 

En 1991, le développement des activités de la M. J. C. a conduit le Maire, Claude VOSGIEN et le président de la M. J. C. de l’époque, Christian DAYNAC, à mettre en place une convention de fonctionnement qui est toujours en vigueur aujourd’hui.

 

Depuis 1955 la M. J. C. propose à tous les habitants, sans discrimination, des loisirs, des manifestations culturelles, des activités sportives, des occasions de fête et de rencontre.

 

Activités actuelles 2013

 

Foyer des jeunes, Musculation, judo, club Micro, Astronomie, Gym enfants et adultes, club Féminin, Yoga, Danse, Country, Point lecture, Travaux manuels, Zumba et danse africaine.

 

Aujourd’hui la M. J. C. continue le développement de ces activités grâce aux 27 bénévoles permanents et aux 4 professeurs rémunérés qui permettent tout au long de l’année d’animer notre village.

 

Mais le plus important pour nous est de proposer des activités de qualité en cherchant, en permanence, l’amélioration en tenant compte des avis de nos adhérents.

 

La M. J. C. d'Allamps c’est aussi une action permanente envers la jeunesse de notre village en ouvrant le foyer des jeunes et en proposant un partenariat avec les professeurs des écoles d’Allamps autour des projets pédagogiques et des différentes animations (contes, raconte tapis, la Saint Nicolas).

 

La M. J. C. propose également des concerts, pièces de théâtre, un loto, des animations culturelles diverses et variées.

 

Enfin, les adhérents qui participent à nos activités viennent de 26 villages des alentours, ce qui permet à chacun de rencontrer et de connaître d’autres personnes et ainsi d’étendre le cercle de ses amis.

 

Bernard Lemaire.